MAÎTRISE D’ŒUVRE
Place des Barolles – SAINT-GENIS-LAVAL (69)
Place Ferdinand Buisson – SAINT-PRIEST (69)
Aménagement de l’îlot Ranchet – ANNONAY (07)
Place du 8 mai – CHAPONOST (69)
Place Roannelle / Buisson – SAINT-ÉTIENNE (42)
Avenue Esclangon – GRENOBLE (38)
Esplanade Courier – ANNECY (74)
Centre-Bourg – CAMARET-SUR-AIGUES (84)
Place centrale du chef-lieu – CHAVANOD (74)
Esplanade de la Devèze – BÉZIERS (34)
Parking Cordier – SAINT-GENIS-LAVAL (69)
Traversée du bourg – LE PERIER (38)
Centre bourg – GRÉSY SUR ISÈRE (73)
Parvis du CHU – ROANNE (42)
Secteur Monmousseau – VÉNISSIEUX (69)
Quartier Pablo Picasso – ECHIROLLES (38)
Place du Pont et avenues – CHAMONIX (74)
Quartier Saint-Jean – VILLEURBANNE (69)
RN7 – SAINT-FONS (69)



ÉTUDES - CONCOURS
Hôtel de ville – SAINT-MARTIN-D’URIAGE (38)
Place du Jumelage – ANNEMASSE (74)
Mail piéton – CRAPONNE (69)
Place de la Paix – PLAINE-SAINT-DENIS (93)
Esplanade – VILLEFRANCHE SUR SAÔNE (69)

PLACE FERDINAND BUISSON, SAINT-PRIEST (69)

Aménagement de la place centrale du nouveau centre administratif :
parvis du centre culturel, mail piéton, place du marché hebdomadaire, square et jeux.
Surface : 16 000 m²
Mission : complète, travaux 2007/2008
Montant prévisionnel : 2 800 000 € HT
Maîtrise d’ouvrage : Communauté Urbaine de Lyon – Jean-Pierre Bonnet (04 78 63 48 27)
Équipe : ADP DUBOIS, E2CA bet vrd

 

L’objectif de l’aménagement est de constituer une véritable place publique ouverte sur la ville : quartiers d’habitat collectif de part et d’autre, station de tramway au nord, centre culturel Théo Argence au sud et très grand marché hebdomadaire. Cette esplanade se caractérise par une promenade haute en quai, en lien avec la rue H. Maréchal et ombragée par un alignement de platanes, qui valorise le dénivelé et assure une continuité urbaine et piétonne nord / sud. De hauts mâts d’éclairage sculpturaux opèrent comme des signaux distinctifs propres à l’espace unifié. Le long muret qui sculpte le sol dessine la place basse qui accueille le marché. Ce vocabulaire de lignes-bancs est décliné, permettant de différencier les fonctions et usages : emplacement des étals du marché, banquettes, limite avec le secteur d’habitat pour lequel une bande plantée constitue un filtre fleuri. Les stationnements, maintenus en rive, libèrent désormais l’espace central.