ÉTUDES - CONCOURS
Contournement nord – ANNECY (74)
A 51 – GRENOBLE (38)
Entrée du pôle hospitalier – BRON (69)
RD 1201 – SEYNOD (74)
Charte du territoire – VIVARAIS MERIDIONAL (07)
Projet de Paysage Prioritaire – ARVE (SUISSE)
« Les Parties » – YVERDON-LES-BAINS (Suisse)
Plaines du Loup – LAUSANNE (Suisse)
Croix de Vérines – ECHIROLLES (38)
Projet Albertville 2030 – ALBERTVILLE (73)
Malacher nord – MEYLAN (38)
Plan local d’urbanisme – ALBERTVILLE (73)
Quartier Grand Clément – VILLEURBANNE (69)
Friche industrielle de Morey – CUISEAUX (71)
Chef-Lieu – ENTREMONT (74)
ZAE Sud – BOURG-EN-BRESSE (01)
Secteur embarcadère – MONTCEAU-LES-MINES (71)
Saint-Maurice Nord – SAINT-LAURENT (GUYANE)
Quartier Saint-Antoine et Hibiscus – CAYENNE (GUYANE)
Front de mer – CAYENNE (GUYANE)
Insertion pont sur l’Oyapock – SAINT-GEORGES (GUYANE)
Quatre nouvelles baies – TRIPOLI (LIBYE)
Station balnéaire – PORT BARCARES (66)
Étude prospective urbaine – GRENOBLE (38)
Rocade Nord Casamaures – GRENOBLE (38)

PROJET DE PAYSAGE PRIORITAIRE, ARVE (SUISSE)

Réflexion prospective territoriale d’ensemble et transfrontalière, pour une valorisation paysagère. Définition des modalités de fonctionnement, de protection et de gestion globale  franco-suisse. Périmètre d’étude incluant la rivière et ses abords ainsi que 10 communes riveraines ou à proximité (poche d’urbanisation amenée à se développer dans le cadre du Projet d’agglo)
Surface : linéaire rivière de 12 kms
Mission : étude 2013
Montant étude : 65 500 € HT
Maîtrise d’ouvrage : Grand Genève, Agglomération franco valdo genevoise
Équipe : ADP DUBOIS, VIRIDIS Environnement

 

CONTEXTE :
L’Arve est l’un des socles de la charpente paysagère de l’agglomération du Grand Genève.
De part et d’autre de l’Arve, la pression urbaine est très forte, tant en matière d’urbanisation que de fréquentation par les riverains. Couplés à ce phénomène, l’exploitation industrielle passée du lit de l’Arve ainsi que les travaux destinés à réduire les risques d’inondation ont remis progressivement en question le caractère naturel du cours d’eau. Les rives de l’Arve accueillent aujourd’hui plusieurs équipements publics indispensables au fonctionnement de la ville (stations d’épuration, déchèterie, etc.) de grands parcs urbains et sportifs, des espaces naturels sensibles ainsi que de grands tènements agricoles encore fonctionnels mais fortement menacés.
Dans ce contexte, Les abords de l’Arve méritent aujourd’hui une réflexion prospective territoriale d’ensemble et transfrontalière, pour une valorisation paysagère, une protection et une gestion globale coordonnée.

OBJECTIFS :
> Définir :
- Une image directrice déclinée par secteurs,
- Un concept d’aménagement d’ensemble, exposant la mise en relation des différentes problématiques d’espaces libres,
- Des enjeux de protection ou d’aménagement
> Etudier la concordance entre les documents de planification
> Proposer des fiches de secteurs à l’adresse des acteurs territoriaux, support de communication et de concertation pour favoriser le passage à une mise en oeuvre opérationnelle

ENJEUX :
- La valorisation de l’Arve en tant qu’ensemble de paysage structurant et vecteur d’identité culturelle de l’agglomération transfrontalière
- La valorisation et l’intégration des espaces agricoles dans un projet d’ensemble,
- Le respect de la valeur biologique de l’Arve, fil conducteur de sites naturels de qualité,
- Le traitement du rapport entre les polarités urbaines et les milieux ouverts ,
- La valorisation du site pour accueillir les fonctions de détente
- Le développement d’un maillage d’espaces publics et de mobilité douce.