MAÎTRISE D’ŒUVRE
Site des ponts de la caille – CRUSEILLES / ALLONZIER (74)
Parc Beauquis – AMBILLY (74)
Parc de la Tire – FERNEY-VOLTAIRE (01)
Parc Ouagadougou – GRENOBLE (38)
Parc Chanteur – VILLEURBANNE (69)
Promenade des Seines – SEVRIER (74)
Parc de Port Pinard – PUBLIER (74)
Parc urbain de la Devèze – BÉZIERS (34)
Domaine de Corzent – THONON LES BAINS (74)
Skate park des Marquisats – ANNECY(74)
Jardin Pays de la Noix – VINAY (38)
Parc Minatec – GRENOBLE (38)
Parc du Haut Monthoux – VETRAZ MONTHOUX (74)
Parc de la Tête d’or – LYON 6 (69)



ÉTUDES - CONCOURS
Parc Agro Urbain – BERNEX (SUISSE)
Parc Flaubert – GRENOBLE (38)
Parc du clos Layat – LYON 8 (69)
Maison du lac d’Aiguebelette – NANCES (73)
Pardigon – CAVALAIRE SUR MER (83)
Sites du conservatoire du littoral – SAVOIE (74)

SITE DES PONTS DE LA CAILLE, CRUSEILLES / ALLONZIER (74)

Aménagement du site des ponts de la Caille, ouvrages d’art inscrits enjambant le vallon
des Usses
Surface : 2,5 ha
Mission : étude, réalisation 2015
Montant prévisionnel : 2 100 000 € HT
Maîtrise d’ouvrage : Conseil Départemental 74 /
communes de Cruseilles et d’Allonzier-la-Caille

Équipe : ADP DUBOIS, BEPUR bet, vrd

 

Des gorges vertigineuses abritant un établissement thermal en ruines, deux ponts inscrits, un bistrot désaffecté, une ancienne douane, une route historique…les ingrédients pour fabriquer un site patrimonial à se réapproprier.

Le site, peu à peu abandonné à lui-même etait entré dans une phase de dormance mais les ponts et leurs gorges avaient toujours bénéficié d’une notoriété régionale et connu une fréquentation spontanée.
Aujourd’hui, le site débute un nouveau cycle dans le cadre du 1% paysage et développement de l’autoroute A41 nord
Les principaux axes du projet  proposé sont :  l’aménagement des abords des ponts rives droite et gauche par la création de cheminements, bèlvédères, esplanades, gradins, mobiliers…, l’installation de mobilier d’interprétation, la mise en lumière des deux ponts et l’amélioration des condition d’accès au site (desserte, stationnement…).
Cet aménagement constitue la première séquence d’un aménagement plus ambitieux qui se déploiera jusqu’aux gorges, et réactivera le rapport du site à son territoire.