MAÎTRISE D’ŒUVRE
Place des Barolles – SAINT-GENIS-LAVAL (69)
Place Ferdinand Buisson – SAINT-PRIEST (69)
Aménagement de l’îlot Ranchet – ANNONAY (07)
Place du 8 mai – CHAPONOST (69)
Place Roannelle / Buisson – SAINT-ÉTIENNE (42)
Avenue Esclangon – GRENOBLE (38)
Esplanade Courier – ANNECY (74)
Centre-Bourg – CAMARET-SUR-AIGUES (84)
Place centrale du chef-lieu – CHAVANOD (74)
Esplanade de la Devèze – BÉZIERS (34)
Parking Cordier – SAINT-GENIS-LAVAL (69)
Traversée du bourg – LE PERIER (38)
Centre bourg – GRÉSY SUR ISÈRE (73)
Parvis du CHU – ROANNE (42)
Secteur Monmousseau – VÉNISSIEUX (69)
Quartier Pablo Picasso – ECHIROLLES (38)
Place du Pont et avenues – CHAMONIX (74)
Quartier Saint-Jean – VILLEURBANNE (69)
RN7 – SAINT-FONS (69)



ÉTUDES - CONCOURS
Hôtel de ville – SAINT-MARTIN-D’URIAGE (38)
Place du Jumelage – ANNEMASSE (74)
Mail piéton – CRAPONNE (69)
Place de la Paix – PLAINE-SAINT-DENIS (93)
Esplanade – VILLEFRANCHE SUR SAÔNE (69)

TRAVERSÉE DU BOURG, LE PERIER (38)

Requalification de la RD526, espaces publics et garde-corps du torrent de montagne,
dans la traversée du village du Périer dans le massif des écrins.
Surface étude : 5 ha
Mission : complète, étude 2007, travaux 2011
Montant prévisionnel : 1 220 000 € HT
Maîtrise d’ouvrage : Mairie du Perier – Fabienne Bauchon (04 76 30 22 81)
Équipe : ADP DUBOIS, Gaydou & Audubert architectes

 

La nécessité de remplacer la rambarde de protection du Tourot est aujourd’hui l’occasion de repenser la traversée du bourg du Perier. La réflexion est basée sur un redimensionnement de la départementale qui permet d’une part de diminuer la vitesse des véhicules et d’autre part de clarifier mettre en évidence des espaces piétons.

Le projet développe des séquences aux ambiances variées le long de la départementale valorisant l’image du cœur de village.
La volonté est d’ouvrir l’espace pour dégager des vues, ouvrir des perspectives et offrir plus de transparence dans le village.
Les aménagements gardent une dimension rurale et portent une attention particulière aux usages piétons.

Ils révèlent et portent l’identité du Périer animée par le passage du torrent, des espaces publics formant une véritable centralité associant l’ancienne école, le presbytère et l’église.